Inscription prestataire | Connexion
Vous êtes ici : Les dossiers de Le Mag du Mariage > L'organisation d'un mariage > Financer son mariage par un crédit, bonne ou mauvaise idée ? Quelles précautions ?

Financer son mariage par un crédit, bonne ou mauvaise idée ? Quelles précautions ?

Organiser son mariage, ce n’est pas seulement planifier son déroulement, c’est-à-dire prévoir sa tenue, commander un traiteur, programmer des animations, etc. Il faut en effet réfléchir bien en amont au budget que l’on pourra y consacrer car un mariage coûte cher, au minimum 5 000 euros pour un nombre d’invités restreint jusqu’à plus de 20 000 euros. Une dépense conséquente donc. Si certains futurs mariés peuvent compter sur leur épargne personnelle ou l’aide financière de proches pour financer leur mariage, d’autres se tournent vers la solution du crédit bancaire pour pouvoir faire face à leurs dépenses.

Financer son mariage par un crédit, bonne ou mauvaise idée ? Quelles précautions ?

Vers quel type de crédit se tourner pour financer un mariage ?

Le prêt personnel est le type de crédit le plus utilisé pour financer son mariage. Le plus souvent, il permet de compléter le budget total nécessaire à la bonne organisation de ce jour si important. Le crédit personnel vient en effet généralement en plus d’un apport personnel et représente au plus près le coût total d’un mariage. Son montant est en effet calculé en fonction des dépenses réelles prévues, de la capacité de remboursement des futurs époux et d’une durée de remboursement compatible avec leur situation financière.

De plus en plus d’organismes bancaires s’adaptent aux demandes très nombreuses de futurs mariés qui ont besoin d’un financement pour faire face aux dépenses de leur mariage. Ils proposent notamment, entre autres, des crédits à la consommation « spécial mariage ». Ces derniers peuvent être ce que l’on appelle des « crédits affectés », c’est-à-dire que la banque exige les justificatifs des dépenses (les factures des prestations réalisées). Dans ce cas, le montant de la somme empruntée se rapproche au plus près des dépenses réelles. Ces crédits affectés bénéficient généralement d’un taux d’intérêt faible (voir ici pour plus de détails).

Un crédit à la consommation pour financer son mariage peut aussi prendre la forme d’un « crédit personnel non affecté ». Il s’agit d’une solution de crédit plus souple où aucun justificatif de dépense n’est exigé par l’organisme prêteur. En contrepartie de cette souplesse, Ces types de crédit concernent plus souvent des sommes moindres et le taux d’intérêt applique est plus élevé.

Précautions à prendre pour financer son mariage à l’aide d’un crédit

De plus en plus de futurs époux se tournent vers le crédit à la consommation pour financer leur mariage parce que leur situation financière ne leur permet pas de faire face aux nombreuses dépenses nécessaires à la réussite de cette journée mémorable, mais aussi parce que les taux d’intérêt applicables à ces crédits ont tendance à nettement baisser. De plus, ces derniers sont le plus souvent fixes, ce qui permet d’avoir une vue précise du montant des remboursements à venir.

Les futurs mariés qui optent pour le recours à un crédit pour régler les factures de leur mariage doivent avant tout établir en amont un budget le plus précis possible des dépenses qu’ils envisagent, notamment pour n’avoir à emprunter (et à rembourser) que la somme réellement nécessaire.

Il est important également de bien prendre en compte les crédits déjà en cours par l’un ou l’autre des futurs époux. En aucun cas le taux d’endettement ne doit dépasser 33 % de ses revenus pour ne pas risquer de se mettre dans une situation financière désastreuse par la suite.

Comme pour tous les emprunts, il faut aussi avoir en tête que plus la durée de remboursement choisie est courte, plus le coût du crédit est réduit. D’autre part, en matière de crédit à la consommation, utilisable donc pour notamment financer son mariage, les assurances proposées par les organismes bancaires ne sont pas obligatoires. Une autre manière de réduire encore le coût d’un tel emprunt.

D’autre part, si à l’occasion de votre mariage, vous recevez en cadeau des sommes d’argent conséquentes, pensez à les utiliser soit pour rembourser votre crédit par anticipation, soit pour verser des mensualités plus importantes que prévues au départ, afin de réduire au maximum votre crédit que ce soit en termes de durée ou de montant.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Dossiers similaires

  • 3 idées de faire-part à faire soi-même pour son mariage 3 idées de faire-part à faire soi-même pour son mariage Avec les kits et les trousses de réalisation de faire-part qui se trouvent très facilement sur internet et dans les boutiques spécialisées, la tendance est actuellement aux invitations de mariage...
  • Comment organiser un mariage champêtre ? Comment organiser un mariage champêtre ? Vous pensez organiser votre cérémonie de mariage au printemps ou en été ? Pourquoi s’enfermer dans une salle de réception au lieu de profiter de la nature, du grand air et du beau temps ? Vive...